Par CAS-INFO

C’est le porte-parole de Félix Tshiskedi qui l’annonce. Dans un communiqué envoyé aux médias ce samedi soir, Abraham Lukabwanga assure que le secrétaire général adjoint de l’Udps, également, Président du Rassemblent, Félix Tshisekedi, aurait été pris à partie par les forces de l’ordre, samedi.

« Félix Tshisekedi, président du Rassemblement vient de se faire agresser par la Police, alors qu’il clôturait une rencontre politique ce samedi dans la commune de Bandalungwa. Plusieurs personnes ont subi des traumatismes corporels », explique le communiqué.

Contacté par CAS-INFO, M. Luakabwanga explique que la scène s’est déroulée précisément à « Bandal Pharmatie », en fin de journée. Le fils de l’opposant historique s’exprimait devant un groupe des jeunes, lorsque la Police a fait irruption provoquant un mouvement de panique. Pendant que leleader du Rassemblement se faisait évacuer par son service de sécurité.

Félix Tshisekedi avait entamé en début de semaine une campagne de sensibilisation en vue de la marche de ce dimanche 31 décembre. Une manifestation qui bénéficie du soutien, à la fois, du Rassemblement et de l’Udps.

À la veille de cette journée dominicale à haut risque, la tension monte dans le pays. À Kinshasa, le gouverneur André Kimbuta a refusé d’autoriser la marche. Et la police a assuré qu’elle fera respecté cette décision.