Après un retour triomphal lundi à Kinshasa, le président du Rassemblement s’est exprimé devant un groupe des militants à Limete. Et il s’est montré très offensif à l’égard chef de l’Etat.

« Par votre mobilisation vous venez d’adresser un dernier avertissement à Joseph Kabila », a lancé Felix Tshisekedi à une foule conquise, avant de mettre en garde le président de la république :

« Nous avons signé l’accord le 31 décembre pour que le président parte en toute dignité après un an de transition. Mais, s’il n’écoute pas après ce dernier avertissement, nous donnerons un mot d’ordre au peuple de le chasser », a déclaré Félix Tshisekedi. Il appartiendra en ce moment là au peuple de le faire partir, a insisté le fils d’Étienne Tshisekedi.

Des propos qui ne laisseront pas sans doute indifférente la Majorité présidentielle.