Par Dieumerci Matondo

Chaque fin d’année le président de la République s’adresse à la nation. Mais, pour cette fois-ci, le doute plane encore en RDC. Aucune annonce n’est faite jusqu’à cet instant, indique le président de l’ASADHO.

«Ce discours est un devoir républicain pour le président de faire chaque année un discours sur l’Etat de la nation », souligne  Jean-Claude Katende. Le président de cette structure s’interroge sur les raisons qui peuvent expliquer ce silence jusqu’à l’heure actuelle, poursuit-il.

Une autre version est plausible du coté de la Majorité présidentielle. Dans cette formation politique l’on estime que le président de la république s’est déjà adressé à la nation au mois de mai. « Il n’est pas obligé de prononcer plusieurs fois le discours devant la nation. La constitution dit que le chef de l’Etat ne prononce qu’une seule fois l’an le discours sur l’Etat de la nation », réagit un de communicateur de la majorité présidentielle.

Toutes les grandes « questions d’intérêt national » sont évoquées  lors de ce discours du chef de l’Etat. Le président de cette ONG des droits de l’homme émet le vœux de voir Joseph Kabila se plier à cette exigence.  Une exception pourrait confirmer la règle.