Onze organisations de défense de l’environnement évoluant dans la province du Nord-Kivu demandent aux présidents Joseph Kabila de la RDC et Paul Kagame du Rwanda de « diligenter le déminage et la démilitarisation du secteur Mikeno dans le parc des Virunga ». Ce secteur sert de couloir de protection pour les gorilles de la RDC et du Rwanda en cas des affrontements dans la région.

Il s’agit des ONG: FPJAD, SEA, EST, IDPE, SORADEP,UFAREP, ADPEDH, ACEDH, SVAN,FECOPAILE ainsi que le SJDDH.

« Des mines anti personnelles et autres engins de guerre non explosés sont abandonnés dans ce couloir de protection des gorilles. Cette information a été livrée par le gouverneur du Nord-Kivu et le commandement FARDC à Goma qui indiquent que ces engins auraient empêché les Forces armées de la RDC de sauver des survivants lors des crashs de deux hélicoptères de l’armée congolaise, crashs intervenus en date du 27 janvier 2017 dans le secteur Mikeno derrière la colline Mashari, sur la frontière commune entre Rwanda, RD Congo et Ouganda, à la suite d’une attaque armée attribuée à des rebelles », peut-on lire dans la lettre adressée aux chefs d’Etat congolais et rwandais et dont CAS-INFO a eu connaissance.

Selon Me Olivier Ndoole, porte-parole de ces ONG, la faune et la flore étant en danger dans ce secteur, ces ONG demandent à Joseph Kabila et à Paul Kagame d’envoyer une équipe pour déminer le secteur de Mikeno.