Par CAS-INFO

Le Pape François n’a pas oublié la RDC. En séjours à Lima, au Pérou, où il officiait une messe devant plusieurs milliers de péruviens, le Souverain Pontife a fait allusion aux violences en RDC et demande à l’assistance de prier pour le pays.

« Aujourd’hui, on a eu des novelles très inquiétantes en provenance de la RDC. Depuis cette place, je demande aux autorités et à tous les responsables de ce pays bien aimé de faire le maximum et les plus grands efforts pour éviter toute forme de violence et de chercher des solutions au profit du bien commun », a exhorté le chef du Vatican.

C’est la première fois que le Pape, qui se contentait jusqu’ici à appeler au dialogue, lance un appel clair en nommant les « responsables » de la crise. L’intervention de l’église Catholique congolaise, désormais acteur dans le conflit, est-il en train de faire évoluer la position du Saint Siege ?