Par Grevisse Tekilazaya 

La Conférence épiscopale nationale du Congo vient de passer au crible la mise en oeuvre de l’accord de la Saint Sylvestre. Dans son message adressé aux fidèles catholiques à l’occasion de la nativité du christ, Monseigneur Untembi, président de la CENCO, constate avec regret la prééminence de certains points, dans la mise en oeuvre de l’accord, sur d’autres.  Alors que « L’accord de la Saint Sylvestre est un ensemble de plusieurs dispositions », a souligné ce dimanche 24 décembre l’archevêque métropolitain de Kisangani.

«Je tiens à préciser que l’accord de la Saint Sylvestre comporte 7 chapitres. Comme vous pouvez le constater, on ne parle pas seulement du processus électoral-quand bien même ce chapitre serait le central dans l’accord et fait l’objet principal de cet accord-il y a des fondamentaux qui gardent leurs pertinences jusqu’à ce jour», a indiqué Mgr Marcel Utembi devant la presse de Kisangani.

Par cet acte, d’aucuns estiment que c’est une position qui vient encore empoisonner les relations entre l’église catholique  et le régime de Kinshasa. C’est dans le sens où une marche est fixée le 31 décembre pour exiger le respect de cet accord. L’appel de l’église catholique à cette journée de marche connait un large écho. Quelques partis politiques  de l’Opposition ainsi que des mouvements citoyens ont exprimé leurs soutiens à l’église catholique.