Par CAS-INFO

La conférence des donateurs sur la crise humanitaire en RDC a eu lieu ce vendredi à Genève, malgré la contestation du gouvernement congolais. Dans un communiqué, l’Union européenne, co-organisatrice de la rencontre avec les Nations unies, assure s’être engagée à débloquer 77 millions d’euros.

À cette occasion, le commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides, a réitéré le soutien de l’UE en réponse à l’aggravation de la situation humanitaire dans la région, au moyen de contributions à hauteur de 77 millions d’euros d’aide d’urgence et au développement pour la crise en RDC, explique le communiqué.

« Aujourd’hui, nous sommes unis avec la population de RDC. Les besoins humanitaires persistent depuis trop longtemps dans le pays, et la situation continue de s’aggraver. Nous sommes déterminés à aider les populations les plus vulnérables de RDC et à leur donner de l’espoir. Pour remplir notre mission humanitaire et sauver des vies sur le terrain, nous avons besoin d’un accès humanitaire continu et sans entrave à toutes les régions, ainsi que d’une protection des travailleurs humanitaires », a plaidé M. Stylianides.

Un message sans doute adressé au gouvernement congolais qui a assuré, par la bouche du ministre des affaires étrangères, qu’il n’autoriserait pas aux ONG bénéficiaires « de cet argent à travailler » dans le pays. Une éventualité qui ne passe pas au regard de la situation supervisée par l’Union européenne sur le terrain.

« Du 24 au 26 mars 2018, le commissaire s’est rendu en voyage officiel en RDC, où il a visité des projets d’aide financés par l’UE dans le Nord et le Sud-Kivu et rencontré des membres du gouvernement à Kinshasa. Sur le montant annoncé aujourd’hui, 49,5 millions d’euros – annoncés par le commissaire Stylianides au cours de sa récente visite en RDC – seront destinés à faire face à l’aggravation de la crise humanitaire en RDC et à financer les services de vols humanitaires vers les zones les plus reculées du pays. », expliqué le communiqué de l’UE.

« 27,6 millions d’euros seront également consacrés à la santé, à la sécurité alimentaire, à l’éducation et au renforcement de la résilience en RDC. En plus du montant promis, l’Union européenne a également affecté 6 millions d’euros au soutien des réfugiés de RDC et des populations d’accueil dans les pays voisins que sont le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie et l’Ouganda. », précise l’Union européenne.