Par CAS-INFO

Il n’en finit pas de recevoir les éloges. Y compris de ses adversaires politiques. Après plus de deux ans d’absence, le député de Kananga, Claudel André Lubaya est de retour chez lui au Kasaï où il séjourne depuis le 10 janvier 2018. Accueilli en triomphe par plusieurs milliers des Kasaïens.

« La dernière fois que quitté Kananga c’était en juillet 2015, même si je suis resté toujours auprès d’eux », confie, à CAS-INFO, l’opposant congolais, l’un parmi les rares à maintenir la ligne dure face au Pouvoir de Joseph Kabila.

Car son dernier séjour dans la région du centre du pays, l’ancien gouverneur du Kasaï Occidental l’avait passé dans les couleurs rouge et blanc de l’Union pour la Nation Congolaise, l’UNC de Vital Kamerhe. Depuis plus d’un an et la naissance à Genval du Rassemblement, l’homme a pris ses distances avec l’ancien président de l’assemblée nationale. Et si les couleurs sont restées les mêmes, Claudel Lubaya « résiste » désormais à la tête de l’UDA Originelle, une des jeunes formations politiques à avoir la côte auprès d’un grand nombre des partisans de l’Opposition en RDC.

Une performance que Lubaya doit à sa fermeté quant à la voie à emprunter pour sortir de la crise politique. Il est, avec Martin Fayulu, l’autre voix forte de l’opposition à soutenir encore l’idée que, tant qu’il est encore en place, le chef de l’État n’organisera pas les élections. Une thèse de la transition « sans Kabila » qui bat de l’aile en ce moment au sein du Rassemblement. Une alerte que Claudel Lubaya a eu pourtant à cœur de sonner dimanche à l’attention de la population de Bilomba, dans le territoire de Kazumba, massivement mobilisée pour l’écouter.

En ce moment où la confiance entre la classe politique et la population se délite fortement, en raison des aller-retour des acteurs politiques entre l’opposition et la Majorité ces deniers mois, durant son séjour kasaïen, Claudel André Lubaya n’a de cesse de rappeler sa « fidélité ». « Kasai, parce que je t’aime, je ne trahirai jamais ». Ceux qui ont « trahi » apprécieront.