Par Djodjo Vondi

Arrivée ce vendredi 16 mars à Mbuji-Mayi (province du Kasaï-Oriental), la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leïla Zerrougui, a appelée les autorités de cette province au respect des droits des manifestants. C’était à l’issue de l’entretien qu’elle a eu avec le gouverneur, Alphonse Ngoy Kasandji.

Pour la cheffe de la Monusco, seul le respect de ces droits garantis la tenue des élections apaisées et crédibles : « on maintient l’ordre, c’est normal, mais le maintien de l’ordre n’est pas une répression. C’est le fait de s’assurer que les droits sont exercés dans le cadre du respect de la constitution. La marche, c’est un droit constitutionnel. Préparer des élections crédibles, c’est permettre à l’opposition de s’exprimer, c’est permettre à la société civile d’agir. C’est comme ça que les élections seront crédibles », déclarait-elle à la Radio Okapi.

Comme dans toutes les provinces, au Kasaï-Oriental, les manifestations du Comité laïc de coordination (CLC) ont été interdites par les autorités provinciales.