Par Marcel Kitambala

Il était plus que temps pour que le Burundi sorte du silence enfin de mettre terme aux rumeurs selon lesquelles les miliciens Maï-Maï Yakutumba qui ont attaqués jeudi 28 septembre Uvira auraient reçu le soutien de l’armée Burundaise pour déstabiliser la RDC au Sud-Kivu. Des accusations balayées ce  vendredi 29 septembre, lors d’une conférence de presse tenue à Bujumbura par le porte-parole du ministère burundais de la Défense.

« Il n’y a pas des Soldats de la FDN [Les Forces de Défense Nationale, armée burundaise, NDLR] en RDC. Le Burundi n’a pas envoyé les forces armées en RDC“, a répondu  le Colonel Gaspard Baratuza, tout en laissant entendre que  l’armée du Burundi suit de près l’évolution de la situation sécuritaire à l’est de RDC.