Par CAS-INFO

L’acquittement de l’ancien vice-président Jean Pierre Bemba continue à faire réagir la classe politique congolaise. C’est le cas d’Adolphe Muzito. Pour l’ancien Premier ministre « cette décision vient bousculer les équilibres politiques en présence en Rd Congo. », a confié vendredi soir à quelques députés, ce qui s’est déjà declaré candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018.

Dans son entendement Bemba est l’un des acteurs majeurs de la lutte pour l’alternance au pays. « Son parti, le MLC est parmi les forces alternatives pour obtenir la démocratisation en RDC », reconnait le leader du Palu. « Dans nos échanges, il n’a jamais cessé de militer pour l’unité de l’opposition », a souligné Adolph Muzito.