Par CAS-INFO

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies s’est affiché jeudi aux cotés des populations déplacées dans un camp des réfugiés à Bunia, dans la province Orientale. Alors que s’ouvre une conférence tendue à Genève consacrée à lever des fonds pour faire face à la crise humanitaire dans le pays, Leila Zerrougui y est allé de son petit message en faveur du soutien à ces populations démunies.

« Je viens de rencontrer les populations déplacées de Bunia, je comprends leur douleur et leur souffrance et souhaite que nous les aidions à retrouver une vie normale », a plaidé sur twitter la patronne de la Monusco.

Au cœur de la conférence de Genève, la situation humanitaire en RDC ne fait pourtant pas l’unanimité entre le gouvernement qui refuse que celle-ci soit comparée à la crise en Syrie et la communauté internationale qui espère colleter jusqu’à 1,68 milliards de dollars.

« Les ONG qui recevront cet argent ne seront pas autorisées à travailler dans notre pays », a prévenu le jeudi le ministre des affaires étrangères, Leonard She Okitundu.