Par Grevisse Tekilazaya 

Vital Kamerhe s’est exprimé ce vendredi. À l’intention du chef de l’État. Dans une vidéo de quelques minutes diffusées sur les réseaux sociaux, le leader de l’UNC se penche sur  troisième mandat de Joseph Kabila auquel il s’oppose. Tout en admettant implicitement un rôle du chef de l’État pendant la période qui s’ouvre après le 31 décembre 2017.

Pour l’ancien speaker de l’assemblée nationale, Joseph Kabila doit se mettre au dessus de la mêlée et jouer le rôle d’arbitre  afin de laisser la chance à d’autres acteurs politiques.

Il évoque notamment le très controversé projet de loi électorale pour lequel VK considère qu’il s’agit d’une manœuvre ayant pour but de chercher une prolongation pour Joseph Kabila.

Une position qui a de quoi interroger alors que la majeur partie de l’opposition, du moins celle qui n’ est pas dans les institutions, milite pour le départ du chef de l’État. L’UNC semble avoir une approche différente.