Par Edmond Izuba

Dans sa première déclaration faite ce mardi 13 mars à Johannesburg, la nouvelle plateforme « Ensemble » de Moise Katumbi, exige le retour de leur candidat « en homme libre » au pays conformément aux mesures de description contenue dans l’accord du 31 décembre.

« Exigeons sans condition la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion » lit-on dans la déclaration.

Et d’ajouter, « Exigeons le retour sans condition et en toute sécurité de notre leader Moise katumbi Chapwe dans son pays afin qu’il se prépare et participe librement aux prochaines élections »

Pour ce faire, ‘’ Ensemble ‘’, condamne par ailleurs des manifestations qui selon eux sont devenues un « mode de gouvernance par le pouvoir en place contre les manifestations pacifiques de l’église catholique, convoqué par le Comité laïc de coordination ».